L’activité du chai de Saint-Aubin : l’inventaire.

Daniel Westphal et Louis de Wilde, le maître de chai, vérifient plusieurs fois par an l’état du stock de l’armagnac. C’est-à-dire qu’ils mesurent le degré d’alcool (le pourcentage du volume d’alcool par rapport au volume total de liquide), par millésimes et par cépages. C’est ce qu’on appelle l’inventaire.

prélèvement d'armagnac pour l'inventaire

L’inventaire au vignoble de Saint-Aubin

Le degré alcoolique diminue lors du vieillissement

Pendant toute la durée du vieillissement de l’armagnac, l’alcool s’évapore. Ce phénomène physique est appelé la part des anges.

L’inventaire établit la différence entre le stock théorique et le stock réel. Et donc, il permet de connaître la quantité d’alcool pur stocké dans les barriques. L’inventaire est obligatoire et doit être remis aux services de la douane.

Comment mesure-t-on le degré d’alcool ?

Daniel prélève dans une éprouvette graduée un volume de liquide. Il répète cette opération pour chaque millésime et chaque cépage.

L’alcoomètre de Gay-Lussac
alcoomètre gay Lussac

L’alcoomètre est un instrument en verre gradué et lesté. Il fonctionne selon le principe de la poussée d’Archimède.

alcoomètre gay-lussac

La mesure du titre alcoolique à partir de la densité du liquide a été définie par Louis Joseph Gay-Lussac en 1824, pour les besoins de la taxation des alcools. Un hydromètre ou densimètre directement gradué en degrés d’alcool est plongé dans le liquide. La mesure lue est corrigée en fonction de la température du liquide. Les tables de densité et de correction selon la température ont été établies expérimentalement par Gay-Lussac. 

Wikipédia

Sous l’action de la chaleur et du froid, les liquides alcooliques sont soumis aux lois de la dilatation et de la contraction. La ligne de flottaison d’un alcoomètre plongé dans une dilution varie donc avec la température.